Vous êtes ici : Nous >> Articles >> La Russie a influencé le monde : quelques exemples


La Russie a influencé le monde : Lincoln, Gandhi, Mandela, etc.


Influence de la culture russe sur le monde : quelques exemples

Face au harcèlement d'élèves russes ou d'origine russe en France même, voici quelques informations pour ceux qui savent encore se servir de leur cerveau.

Il est imbécile de condamner un peuple ou une culture. Chaque culture contribue à la grandeur de l'humanité.
Il est criminel de condamner quelqu'un de par son origine.
Voici de quoi vous faire passer du réflexe conditionné par les médias à un minimum de réflexion, si vous avez encore un cerveau en état de marche.

Nous avons choisi trois exemples de l'importance de l'influence russe dans l'histoire mondiale.


En sciences, toute la chimie moderne s'appuie sur le tableau de la classification des éléments. Vous savez, celui qui est affiché dans les salles de sciences du monde entier. C'est une découverte russe faite par Mendeleïev en 1869.


En 1862, un certain Abraham Lincoln, président des États-Unis d'Amérique, veut abolir l'esclavage. C'est la guerre de sécession entre le Nord (anti-esclavagiste) et le Sud (pro-esclavagiste). Alors que la France et l'Angleterre veulent envoyer une aide militaire aux états du Sud, pro-esclavagistes, la Russie non seulement reconnaît le gouvernement de Lincoln comme légitime, mais envoie 12 navires de guerre pour soutenir les États-Unis (six à New-York et six à San Francisco). Pas étonnant quand on sait que quelques années auparavant le tsar Alexandre II avait aboli le servage (la version européenne de l'esclavage) dans l'empire russe.


Où Gandhi trouva-t-il ses idées de non-violence ? Celles qui permirent de libérer l'Inde en 1947 du colonialisme britannique ?
Chez Tolstoï, écrivain russe.

Et sans Gandhi, pas de Mandela.

Ni de Dalaï-Lama non plus d'ailleurs.

En résumé, sans la Russie ou la culture russe :
- il n'y aurait pas de chimie moderne (adieu la technologie) ;
- Lincoln aurait perdu la guerre et l'esclavagisme serait peut-être toujours en vigueur dans le sud des États-Unis ;
- Gandhi n'aurait jamais eu ses idées de non-violence et l'Inde serait toujours une colonie britannique ;
- Mandela n'existerait pas... et personne ne connaîtrait le Dalaï-Lama !

En clair, un monde plus rustique, plus esclavagiste, plus brutal.
Alors, toujours russophobe primaire ?…

Et non, ceci n'est pas un article pro-russe, c'est simplement un article qui défend la culture contre la bêtise.

Frédéric Rava-Reny
(Bordeaux, le 30 mars 2022)